pocap-left'/>

Un conte cruel

Inspiré d’un célèbre conte des frères Grimm, ce roman graphique à l’excitante esthétique de Giacomo Nanni plonge le lecteur dans une atmosphère intrigante.  « Un père avait deux fils. Le premier était réfléchi et intelligent. Le cadet en revanche était sot, incapable de comprendre et ‘’apprendre ». Ainsi débute un des plus célèbres contes des frères Grimm intitulé Histoire de celui qui s’en alla chercher la peur. L’Italien Giacomo Nanni, un des rénovateurs de la BD transalpine – des auteurs réunis autour de la revue Canicola depuis 2004 – s’est emparé du texte, le réinterprétant dans un roman graphique de près de 170 pages à l’esthétique minimaliste : réflexion sur les amours impossibles, les conventions sociales et le carcan de la religion et de la famille qui corsètent les âmes exaltées, ce Garçon qui recherchait la peur séduit. Voilà une construction intellectuelle rigoureuse où l’auteur se joue des codes de la narration classique. La répétition y possède une place centrale ; elle est alliée à un graphisme minimaliste soigné… Comment ne pas penser à certaines musiques de Steve Reich, Philip Glass ou John Adams ? Les couleurs – avec une utilisation d’une grande virtuosité des aplats rouges et noirs – créent une atmosphère onirique qui sied particulièrement bien à l’histoire d’un jeune homme simplet qui ressemble plus, avec sa structure circulaire, à un passionnant essai sur la narration graphique qu’à une “histoire” au sens traditionnel.